500 voitures anciennes vont venir chaque mois via Rétrorencard Alsace

Longtemps basée à Strasbourg, l’une des plus importantes associations d’amateurs de voitures anciennes de France, Rétrorencard, a élu domicile dans la zone du Trèfle à Dorlisheim, où elle vient de fêter ses 20 ans.

Voilà déjà vingt ans que le Rétrorencard rassemble des centaines de passionnés de véhicules anciens venus de tous horizons. Ce rassemblement régulier, lancé par Fabrice Reithofer en mai 2002, est aujourd’hui considéré comme le plus important de France. Les choses n’ont pourtant pas été toujours simples.

Des succès et des ennuis les premières années

En mars 2002, à Strasbourg, naît le projet d’une rencontre de voitures anciennes le premier dimanche de chaque mois. L’idée se démarque par l’absence de contrainte (hormis l’âge des véhicules) et la gratuité pour les participants.

La première rencontre réunit 30 voitures de collection, le nombre de participants augmente au fil des mois mais un conflit avec l’Automobile club d’Alsace freine le développement.

En 2006, la rencontre reçoit l’appellation Rétrorencard 67 et repart de l’avant. Mais avec l’affluence viennent les ennuis. Certains participants — surtout des youngtimers et des voitures de sport et de prestige — se croient sur une piste de course. La municipalité menace d’interdire la manifestation.

En réponse, l’association Rétrorencard se constitue en septembre 2008 et réserve la rencontre aux voitures de 30 ans et plus.

Les restrictions de circulation dans l’Eurométropole ont pesé dans la balance

En 2015, les anciens prennent un peu de recul et une nouvelle équipe, toujours dirigée par Fabrice Reithofer, se met en place. De plus en plus de véhicules rejoignent la rencontre mensuelle et le parking de la Meinau s’avère trop étroit. La municipalité a en outre des projets sur ce site et les restrictions de circulation dans l’Eurométropole se profilent. Cela finit de convaincre les organisateurs de trouver un nouveau lieu. La dernière édition strasbourgeoise s’est tenue en décembre 2021.

Une des plus grandes rencontres de l’Hexagone

Une nouvelle équipe, rajeunie et féminisée, sous l’impulsion de Judith Eisele et avec le regard bienveillant de Fabrice Reithofer, est aux manettes. Et c’est désormais dans la zone du Trèfle de Dorlisheim que se tient le Rétrorencard, le premier dimanche du mois, de 9 h à 12 h 30.

Situé juste en bordure d’autoroute, avec un parking de 1 200 places et plusieurs points de restauration et de loisirs, l’endroit est jugé idéal.

Dans ces conditions, les rencontres mensuelles (hors mois d’août) de Rétrorencard Alsace sont devenues une des plus grandes de France pour les voitures anciennes, avec quelque 500 participants.

Les véhicules viennent de toute l’Alsace, des départements limitrophes ainsi que d’Allemagne. Le 7 novembre, près de 1600 voitures anciennes ont même effectué un roulage en primeur sur le GCO.

Parking saturé dès 11 h

Et pour les 20 ans de Rétrorencard dimanche, pas moins de 678 véhicules étaient présents, avec des marques alsaciennes telles que De Dietrich, Mathis, Bugatti.

Pour l’occasion la zone du Trèfle, malgré ses 1 200 places, était saturée à partir de 11 h. Une rencontre toutefois noircie par le décès l’avant-veille de Jean-Luc Friederich dans un accident de moto en rentrant du match Racing-PSG. Une minute de silence a été observée pour lui et Michel Kuhn, également décédé récemment.

Par les Dernières Nouvelles d’Alsace, le 4 mai 2022


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DutchEnglishFrenchGerman